Après le froid, les Barbastelles !

Jeudi 23 février avait lieu le contrôle de deux secteurs, le Chavanon (limite Puy-de-Dôme/Corrèze) et le Haut-Brivadois (limite Haute-Loire/Cantal).

 

Sur le Chavanon, en partenariat avec le Groupe Mammalogique et Herpétologique du Limousin (GMHL) et le CEN Auvergne, 6 anciens tunnels ferroviaires ont été contrôlés. Résultat, 116 individus de 5 espèces différentes observés : 12 Grands Murins (record pour ce secteur) ; 1 Murin de Natterer ; 6 Pipistrelles specie ; 2 Oreillards et surtout 95 Barbastelles. Le record pour cette dernière espèce n’est pas battu, mais cet effectif se situe dans la fourchette haute des moyennes observées ces dernières années.

 

Sur le Haut-Brivadois, en partenariat avec le SMAT du Haut-Allier, 3 secteurs ont été contrôlés, permettant l’observation de 56 individus de 8 espèces différentes : 1 Petit Rhinolophe ; 1 Grand Rhinolophe ; 3 Grands Murins ; 1 Murin de Daubenton ; 1 Murin à moustaches/Brandt ; 22 Pipistrelles specie ; 6 Oreillards et 21 Barbastelles. belle diversité pour ce secteur, et même si sur le principal site le record d’effectif de la Barbastelle n’a pas été battu, l’effectif global observé sur la zone est intéressant.

 

La Barbastelle a l’honneur lors de cette journée !

 

Il reste encore quelques comptages, en particulier de sites à Barbastelles, et nous serons en mesure de vous présenter un premier bilan de cette hiver 2011/2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *