Les surprises du Daubenton …

Le Murin de Daubenton est une espèce bien présente en Auvergne et dont la reproduction est certifiée dans les 4 départements. Espèce connue pour son attirance pour l’eau et les milieux aquatiques, on le rencontre souvent en chasse au-dessus des rivières, mares et autres étangs de la région. Les gîtes qu’ils utilisent sont essentiellement les ponts mais aussi parfois des arbres proches de l’eau, des cavités …

 

Si l’espèce est bien présente en été, avec par exemple une population reproductrice estimée à près de 1000 individus dans le Val d’Allier du Puy-de-Dôme, elle apparait rare en période hivernale, ne fréquentant que rarement les milieux souterrains.

 

Durant le mois de juillet, deux découvertes sont venues un peu modifier la vision de ce trait de caractère aquatique du Daubenton.

 

En Haute-Loire, sur la commune de Mazeyrat-d’Allier, une colonie de Daubenton vient en effet d’être découverte dans une bergerie. Les animaux sont installés dans des parpaings creux qui constituent le mur du bâtiment, et l’utilisation d’un endoscope a été nécessaire pour les observer et les identifier. Les colonies de cette espèce en bâtiment reste particulièrement rares.

 

Dans l’Allier, une femelle de Murin de Daubenton a été équipée sur la rivière Aumance lors d’une étude télémétrique menée sur la commune de Hérisson. Cet individu, qui a pu être suivi pendant 8 jours, a joué à cache-cache avec les observateurs. Si pendant 4 jours, elle est revenue sous un pont déjà connu pour accueillir l’espèce, les 4 autres jours, elle s’est installée dans un gîte arboricole en forêt domaniale de Soulongis à presque 4 km de son point de capture et bien loin de l’eau ! Ce gîte était installé dans une ancienne loge de pic à 18 mètres de hauteur !

 

Même une espèce bien connue comme le Murin de Daubenton peut réserver des surprises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *