Premier bilan du suivi des colonies de reproduction

Cette année, notre association a de nouveau réalisé un suivi des colonies de reproduction connues des espèces dites d’intérêt prioritaire au niveau européen (inscrites à l’annexe II de la Directive « Faune-Flore-Habitats ») sur l’ensemble de la région.

 

Cinq espèces étaient concernées à savoir le Petit Rhinolophe, le Grand Rhinolophe, le Grand Murin, le Murin à oreilles échancrées et la Barbastelle. Les nouveautés de cette année sont un meilleur suivi sur le sud de la région (Cantal, Haute-Loire) qui se traduit en particulier par la découverte de nouvelles colonies, surtout en Haute-Loire mais également dans le sud du Puy-de-Dôme. On regrettera toutefois encore quelques manques en particulier dans le Cantal. En terme d’organisation des suivis, les améliorations apportées ont permis une meilleure couverture globale de la région.

 

En termes d’effectifs, un total de plus de 12 000 chauves-souris ont été observées cette année, chiffre a comparer aux 9200 individus comptabilisés en 2011. L’Allier reste le département où le plus d’animaux ont été vus (plus de 7000), mais la présence de l’importante colonie de Grands Murins de Tronçais modifie un peu ce résultat. Le Grand Murin est donc l’espèce la plus représentée (plus de 6500 individus) devant le Petit Rhinolophe (plus de 2300 individus, espèce ayant le plus de colonies suivies) et le Grand Rhinolophe (plus de 1700 individus). On notera la belle progression du Murin à oreilles échancrées grâce à la découverte d’une importante colonie dans l’Allier (plus de 1400 individus). La Barbastelle atteint presque les 200 individus cette année mais sa mobilité rend le suivi délicat. Enfin, les colonies de Murins de Bechstein ayant déserté nos nichoirs de Tronçais depuis  quelques années, le compteur de cette espèce reste à zéro.

 

L’analyse des résultats va être maintenant affinée et nous préparons une publication pour notre bulletin de liaison de cet automne.

Un grand merci à tous les bénévoles qui ont assurés ces suivis et transmis leurs observations !

 

Une des colonies de Grands Murins comptabilisées cette année dans l’Allier. Les points rouges ont été réalisés à l’ordinateur pour un comptage le plus précis possible.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *