Quand les Noctules de Leisler vont au brame du Cerf …

Samedi 22 septembre, Lilian, un des deux salariés de notre association, décide d’aller observer en famille un des spectacles les plus fascinant de la nature qui se déroule actuellement, le brame du Cerf. Il se rend sur la commune d’Arlet en Haute-Loire, à l’observatoire spécifiquement mis en place par la Fédération de chasse du département en 2001 pour observer ce phénomène, sur le site de Combeneyre.

 

Surprise, alors qu’il attend patiemment les Cerfs qui ne tardent pas à se manifester, il découvre que des Noctules de Leisler sont installées dans l’observatoire ! Au moins 18 individus vont sortir de ce gîte et ce de manière précoce puisque le premier envol est noté à 18h30 et la sortie de gîte va s’étaler sur une heure environ.

 

Que font ces animaux dans ce gîte pour le moins inhabituel ? Il s’agit en effet du premier gîte « en bâtiment » découvert pour l’espèce en Auvergne, et localement la Noctules de Leisler est déjà connue pour fréquenter d’autres constructions humaines puisqu’une colonie de reproduction est connue et suivie depuis des années dans un pont proche (à vol de Noctules). S’agit-il des mêmes animaux, d’animaux en transit voire en migration, un gîte de swarming ou un secteur d’accouplement pour cette espèce connue pour utiliser des « places de chant » ? Le mystère reste entier mais nous suivrons dans les années à venir cet observatoire pour détailler l’utilisation de ce gîte.

 

Un contact va être établi prochainement avec la Fédération de chasse de Haute-Loire qui gère cet observatoire pour leur faire part de cette découverte inattendue. 

 

Les Noctules de Leisler (ici photographiées dans un nichoir en forêt de Tronçais) apprécient ce secteur du Haut-Allier et nous réservent des surprises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *