Des résultats en Haute-Loire

Secteur du Mézenc

Jeudi 16 février, six « acharnés » ont bravé des conditions météos délicates (neige, vent, froid vif) pour contrôler les sites du secteur du Mézenc dans le sud de la Haute-Loire. Trois zones ont été visitées et des chauves-souris ont été notées dans deux cavités.

 

Au total, 35 individus de 6 espèces ont été observés : 6 Grands Murins, 3 Murins de daubenton, 1 Murin à oreilles échancrées, 7 Murins à moustaches/Brandt, 5 Oreillards et 13 Barbastelles. On retiendra en particulier le bon score de la Barbastelle sur le premier site (12 individus) et l’observation d’un animal dans un nouveau site.

 

Le Mézenc constitue un bastion pour la Barbastelle en Haute-Loire

 

Secteur du Haut-Allier

Dimanche 19 février, Chauve-Souris Auvergne et le SMAT du Haut-Allier organisaient le contrôle des sites d’hibernation connus du secteur du Haut-Allier. Ce comptage, mené de manière similaire depuis des années, permet d’intéressantes comparaisons inter-annuelles et une évaluation de l’état de santé des populations chiroptérologiques hibernantes locales.

 

Une dizaine de participants, répartis en 2 équipes, ont cette année réalisé ce comptage qui a permis l’observation de 93 individus pour 9 espèces : 41 Petits Rhinolophes, 41 Grands Rhinolophes, 1 Grand Murin, 2 Murins de Daubenton, 1 Murin à moustaches/Brandt, 1 Murin de Natterer, 2 Pipistrelles specie, 1 Sérotine commune, 2 Oreillards et 1 chauve-souris indéterminée.

 

Ce résultat est similaire à ce qui a été noté les années précédentes, à la fois par les espèces présentes (nette dominance des Rhinolophes) mais également au niveau des effectifs (record du secteur à 110 individus, record du Petit Rhinolophe 42 individus en 2009 et 2010 et du Grand Rhinolophe 43 individus en 2009). C’est plus le comportement de certains animaux qui a été surprenant, à l’image de ce Petit Rhinolophe dormant quasiment à l’extérieur à l’entrée d’une galerie !

 

Une Sérotine commune a été notée cette année dans le Haut-Allier. Cette observation, totalement hasardeuse, a été réalisée par une des équipes lors de sa pause pique-nique du midi. L’animal a été découvert dormant à l’extérieur juste à l’abri sous le proche du parvis d’une église !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *