Premier bilan de l’étude automnale du Creux de Soucy

Le Creux de Soucy, une des rares cavités naturelles d’Auvergne, fait l’objet de toutes les attentions de la part des scientifiques depuis quelques années, et en particulier de notre association vis à vis de sa richesse chiroptérologique. Grâce à une partenariat avec le Groupe Spéléologique d’Auvergne (GSA), nous pouvons effectuer un comptage hivernal depuis quelques années sur ce site, mais nous avions dans l’idée que ce « grand trou », si singulier et bien placé géographiquement, pourrait avoir un intérêt en période de transit des chauves-souris, et en particulier pour la période d’accouplement, le fameux « swarming » !

Cette année, Chauve-Souris Auvergne mets donc en place deux sessions de captures temporaires sur cette zone dont la première a eu lieu le week-end dernier (deux nuits complètes). Malgré des températures fraiches à cette altitude en milieu de nuit (5°C au plus bas !), l’activité a été au rendez-vous ! Pas moins de 43 individus appartenant à 5 espèces (Murin de Daubenton, Murin à moustaches, Murin de Natterer, Grand Murin et Oreillard roux) ont été capturés. Les Murins de Natterer et les Oreillards dominent en effectifs, et l’importante activité à l’intérieur du gouffre et à proximité, ainsi que divers comportements observés, laissent fortement envisager une activité d’accouplement même si la proportion d’individus sexuellement actifs reste faible.  Ces deux espèces ont également fait l’objet de prélèvements biologiques (poils et peau) à des fins d’analyses génétiques. Il convient également de signaler que la configuration du site ne facilite pas la pose des filets, et qu’il semble assez net qu’un pourcentage peu important des animaux présents soient capturés.

Ces premiers résultats sont en tout cas très intéressants et renforcent un peu plus l’intérêt de site si particulier à l’échelle de notre région. En espérant que la météo reste propice pour le week-end prochain !

Pleco nichoirs-PG5

Les Oreillards roux ont été les plus nombreux à tomber dans nos filets (photographiés ici dans un nichoir en forêt de Tronçais)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *