Bicolore : en route pour 2021 !

Voilà maintenant 15 ans que la Sérotine bicolore aiguise la curiosité des chiroptérologues en Auvergne. Après plusieurs années de recherches et quelques résultats, aucune colonie n’a jamais été découverte.

Depuis quelques années, les collègues du Grand Est appliquent un nouveau protocole à base de transects routiers qui apporte des résultats probants.

Alors pourquoi pas chez nous ?


Avant-propos

Pour cette session 2021, l’objet est principalement de tester le protocole pour une possible extension régionale dès l’année prochaine.

Votre participation, avis et idées d’amélioration sont donc les bienvenus !

Vous trouverez en bas de page tous les documents et média en téléchargement.

Protocole

Méthode : les transects routiers

Le principe est simple : des transects routiers à l’écoute des cris sociaux de bicolores. Les transects ont été sélectionnés selon les zones de présence connues de l’espèce ou secteurs favorables proches. Besoin d’être en binôme, un conducteur et un observateur.

Période : regroupement automnal

Comme la grande majorité des chiroptères la Sérotine Bicolore, pratique le regroupement automnal. Il semblerait que les individus réalisent des places de chants au-dessus de bâtiments, qui peuvent correspondre à des gîtes estivaux de colonies. L’intervention pourra se dérouler entre le 18 septembre et fin octobre, dépendamment du début de conditions hivernales. 

Matériel : acoustique

  • Une voiture
  • Un détecteur d’ultrasons avec expansion de temps
  • Un enregistreur si besoin de contrôles 
  • Un GPS (afin de localiser les sons enregistrés et autres données éventuelles)
La Godivelle, village de présence avérée de Sérotine Bicolore

Cris sociaux

La Sérotine Bicolore émet des cris sociaux très caractéristiques, qui ne sauraient être confondus avec une autre espèce.

Séquence de cris sociaux en expansion de temps de Sérotine Bicolore
Sonogramme de cri social de Sérotine Bicolore

Transects

Une dizaine de transects ont été préparés. Chacun d’environ 40 km, il sera nécessaire de les réaliser à une vitesse d’environ 15 km/heure, et d’insister sur les zones avec habitations et bâtiments susceptibles d’accueillir une colonie de Sérotines.

Chaque transect est réalisé à partir du crépuscule en une fois. Il est donc possible de faire un transect par soirée.

En cliquant sur l’icône  il est possible de sélectionner l’ensemble des transects et de les afficher ou masquer pour plus de lisibilité ou faire votre choix.

 

Comment participer et documents utiles

1/ Tout d’abord inscrivez votre binôme, le transect sélectionné ainsi que la date prévue dans le fichier d’inscription.

2/ Télécharger tous les documents utiles (fiche de saisie, et si besoin protocole et carte du transect).

3/ Lors de la réalisation du transect la priorité est de rechercher les contacts de cris sociaux de Sérotine Bicolore (Cf. son précédent), notamment au-dessus des hameaux, bourgs ou bâtiments isolés. Pensez à localiser les sons, contacts ou toute autre information, selon les moyens dont vous disposez (cartes imprimés, gps, …).

Option : selon le temps et les compétences, il est toujours possible de noter tous les contacts avec d’autres espèces pour alimenter la base de données de Chauve-Souris Auvergne.

Pour toutes questions ou autres besoins contacter Lilian GIRARD : l.girard@chauve-souris-auvergne.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *